10 DISNEY inspirés d’HISTOIRES TERRIFIANTES

10 DISNEY inspirés d’HISTOIRES TERRIFIANTES. Reine des Neiges, Roi Lion, Aladdin, Disney c’est notre enfance, Disney c’est du rêve. Ou pas. Saviez-vous que derrière ces films se cachent de vrais contes. Mais pas gentil et mignon, non : Disney s’est inspiré d’histoire qui sont bel et bien faites pour des grands.

En savoir plus sur http://breakforbuzz.com/10-disney-inspires-dhistoires-terrifiantes/#fCYxWrR5GQWAADpp.99

Top 10 des scènes de mort au RALENTI !

Top 10 des scènes de mort au RALENTI ! Quelle est la mort au ralenti la plus spectaculaire au cinéma ? L’accident de voiture dans Boulevard de la mort ? Celle de Hans dans Piège de cristal ? La mort de Dumbledore dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé ? Joignez-nous pour le décompte de cette liste des 10 des meilleurs scènes de mort avec un ralenti !

En savoir plus sur http://breakforbuzz.com/top-10-scenes-de-mort-ralenti/#xSEicobxGBssatdP.99

Le CBD, ce cannabis légal qui fait le buzz en Suisse et qui embête la police 2017

Le CBD, ce cannabis légal qui fait le buzz en Suisse et qui embête la police

CBD: l’herbe qui fait le buzz Nouvo / 6 min. / le 05 mars 2017
Les ventes de cannabis CBD explosent en Suisse depuis quelques mois. Avec moins de 1% de THC, ce chanvre est totalement légal, mais impossible à distinguer de son cousin, ni à l’oeil, ni au nez. La police se dit embêtée.

En spray, en liquide pour cigarettes électroniques, en huile ou sous sa forme classique de fleur séchée, le CBD se trouve sous diverses formes et se vend désormais partout en Suisse, sur internet et dans plusieurs kiosques romands.

>> Lire: Du cannabis vendu en toute légalité à la Reitschule à Berne

Le CBD ou Cannabidiol est en réalité le nom d’une molécule présente dans le cannabis. Le THC, responsable de l’effet psychotrope de la plante, y est réduit à moins de 1%, rendant cette herbe 100% légale. En contrepartie, le produit est plus riche en CBD. Cette substance provoque une sensation relaxante tout en évitant les effets du THC.

Problème: le boom actuel des ventes de ce cannabis légal ne va pas pour autant freiner le commerce illégal d’herbe bourrée de THC. Or, pour la police, il est très difficile de distinguer les deux produits lors d’un contrôle.

« On ne peut pas faire la distinction »

L’émission Nouvo a soumis ce test à Olivier Guéniat, chef de la police judiciaire neuchâteloise. Ce spécialiste du trafic de stupéfiants confirme sans rougir qu’il est « impossible de dire à l’oeil s’il y a 15%, 10% ou moins de 1% de THC. On ne peut pas faire la distinction non plus au nez. »

Que se passe-t-il dès lors si un consommateur de CBD se fait contrôler? « Le consommateur devra prouver ce qu’il a acheté. » En d’autres termes, il faudra peut-être faire une analyse. Si le niveau de THC dépasse le 1%, il en paiera les frais. « Comme ces analyses sont assez chères, on risque d’être embêtés avec une confusion comme celle-là », anticipe l’expert.

Les Etats-Unis auraient déjà mis au point plusieurs tests rapides qui parviennent à faire la différence, mais ces derniers ne sont pas disponibles en Suisse, et surtout, ils ne sont pas infaillibles.

Juteux business

En attendant, les acteurs de ce nouveau marché se précipitent pour s’imposer dans ce juteux business. Parmi eux, Olivier et Matthias (prénoms d’emprunt) ont ouvert un site web de vente et de livraison de CBD, qu’ils cultivent eux-mêmes.

Le premier la distribue sur le marché romand, le second s’occupe de la Suisse alémanique. Aux yeux de la loi, ils ne sont pas des dealers, mais des businessmen en produits agricoles. Ils préfèrent pourtant garder l’anonymat, car le sujet reste encore tabou.

En seulement un mois, leur affaire part très fort, avec plus de 20’000 pots vendus, soit plus de 200’000 francs de chiffre d’affaires, rien que sur la région alémanique.

Vertus thérapeutiques

Si cette herbe se vend si bien, c’est parce que sur le web, le CBD a plutôt bonne presse. Des dizaines de pages vantent les vertus thérapeutiques de cette molécule.

Selon Swissmedic, le CBD pourrait avoir des effets antioxydants, anti-inflammatoires, anticonvulsifs, antiémétiques, anxiolytiques, hypnotiques ou antipsychotiques.

La science commence tout juste à l’étudier, et les premiers résultats sont encourageants, comme le confirme la cheffe du département de toxicologie des HUG, Barbara Broers: « Le CBD a un effet anti-anxieux, antiépileptique. Il peut jouer un rôle dans certaines maladies auto-immunes, et dans le domaine du cancer. Et il calme un peu. (…) Il semble avoir un effet bénéfique assez étonnant ».

De plus en plus de sportifs de haut niveau affirment même en consommer, passant sans problème les contrôles antidopage.

Reste que ce chanvre CBD, aussi légal qu’il soit, est soumis au même impôt que les cigarettes et doit afficher un message de prévention similaire.