Nouvelle Lamborghini Aventador S Roadster 2017

Nouvelle Lamborghini Aventador S Roadster

Lamborghini va présenter à Francfort la déclinaison Roadster de son Aventador S, modèle dont le constructeur transalpin a déjà dévoilé les premières images ainsi que la fiche technique détaillée.

Six mois après avoir présenté le Coupé Aventador S au Salon de Genève, Lamborghini revient avec une version découvrable qui, outre un design légèrement retouché (panneaux de toit escamotables en carbone oblige) comprenant notamment un bouclier avant redessiné procurant davantage d’appuis, adopte également plusieurs nouveautés techniques.

Cette Aventador s Roadster intègre en effet des roues arrière directrices ainsi qu’un nouveau mode de conduite baptisé « EGO » offrant à son conducteur la possibilité de personnaliser ses réglages. Un mode supplémentaire qui peut s’avérer utile quand il s’agit de gérer les 740 ch et 690 Nm offerts par cette Aventador S Roadster, qui bien légèrement plus lourde que la version coupé (de 50 kg), est en mesure d’abattre le 0 à 100 km/h en à peine 3 secondes et de filer à 350 km/h en vitesse de pointe.

Pour le reste cette Aventador S Roadster conserve le système Lamborghini Dinamica Veicolo Attiva (LDVA) et la transmission intégrale, son habitacle adoptant quant à lui des finitions qui demeurent sans surprise constituées des plus luxueux matériaux, à savoir cuir, carbone et Alcantara.

L’Aventador S Roadster sera proposée à la vente en début d’année prochaine au prix de 313 666 € hors taxes.

Voir plus d’actualités concernant le Salon de Francfort 2017.

TVR lève le voile sur la nouvelle Griffith

TVR lève le voile sur la nouvelle Griffith

Une nouvelle page de l’histoire du constructeur britannique s’est ouverte aujourd’hui avec la présentation dans le cadre du Goodwood Revival, du nouveau coupé sportif TVR répondant comme l’une de ses devancières, au nom de « Griffith ».

Conçue autour de l’architecture iStream développée dans les bureaux de Gordon Murray Design, cette nouvelle TVR Griffith dont la réalisation a nécessité près de trois ans de travail, abrite sous sa carrosserie à l’aérodynamique très travaillée (elle dispose d’un pack à effet de sol comprenant notamment un impressionnant diffuseur), un châssis réalisé en fibre de carbone garantissant à la fois rigidité et légèreté.

Motorisée par un bloc V8 5.0 litres atmosphérique préparé par Cosworth (associé à une boîte manuelle à six rapports), la TVR Griffith dont le poids également réparti (50/50) est limité à 1 250 kg, affiche un rapport poids/puissance de 405 ch/tonne qui lui permet d’accélérer de 0 à 96 km/h en moins de 4 secondes et d’évoluer à plus de 321 km/h en vitesse de pointe.

Présentée à Goodwood dans sa version « Launch Edition » comprenant un intérieur cuir, un système infotainment personnalisé, des jantes et une livrée exclusives, la TVR Griffith est dès à présent disponible à la vente avec un prix de départ fixé à 90 000 £ (98 229 €). Les premières livraisons sont quant à elles attendues courant 2018.

Ken Okuyama présente son concept Kode 0

Ken Okuyama présente son concept Kode 0

Comme annoncé précédemment à grand renfort de teasers, le designer japonais Ken Okuyama a présenté dans le cadre de “The Quail, A Motorsports Gathering”, lors de la Monterey Car Week, son dernier concept en date : la Kode 0.

Marchant sur les traces de la Kode57 présentée l’an dernier par Okuyama sur ce même évènement, ce concept Kode 0 développé autour de la Lamborghini Aventador, a été inspiré à son créateur par les modèles sportifs des années 70, et plus particulièrement par les réalisations de Marcello Gandini, le designer italien à qui l’on doit notamment les Lancia Stratos Zero et autre Lamborghini Countach.

Cette Kode 0 qui a donc oublié les formes arrondies pour arborer des lignes plus tendues, a été revêtue d’une carrosserie en fibre de carbone présentée dans une sobre livrée grise et carbone apparent, comprenant notamment un spoiler avant, des flancs retaillés ainsi que d’un imposant diffuseur arrière accueillant une sortie d’échappement centrale trapézoïdale.

Non contant d’afficher des lignes uniques, ce concept Kode 0 d’un poids limité à 1 550 kg et reposant sur des jantes 20 et 21 pouces chaussées de gommes Pirelli P Zero, serait enfin en mesure de réaliser des performances de premier choix, grâce à son bloc V12 6.2 litres développant quelque 700 ch et 690 Nm.

Ken Okuyama n’a pas précisé si, à l’instar de la Kode57 qui fut réalisée en cinq exemplaires, ce concept Kode 0 fera l’objet d’une production limitée.