17 Endroits incroyables qui ne figurent pas dans les guides touristiques

On croit tout connaître de notre planète. Ceci dit, même dans les zones touristiques les plus à la mode, on peut trouver de petits coins réellement surprenants, qu’ils aient été créés par la nature ou bien érigés par la main de l’homme.



buzzvideogame.com a sélectionné pour toi 17 endroits impressionnants, dont tu n’avais probablement jamais entendu parler. Et un bonus très intéressant t’attend à la fin de l’article.

17. Amphithéâtre de Pula, Croatie





L’un des endroits les plus connus d’Italie est le Colisée de Rome. Cependant, dans la ville de Pula en Croatie, il y a un autre amphithéâtre, tout aussi beau. Il a été construit en bois, et plus tard, reconstruit en pierre au Ier siècle, avec une capacité de 23 000 personnes, il servait de divertissement pour la foule. Au Vème siècle, avec la prohibition des combats de gladiateurs, son état commença peu à peu à se détériorer et il fut pillé à plusieurs reprises. Au Moyen-Âge, l’arène fut adaptée à l’élevage, aux foires et aux joutes, et au XXème siècle, il servait à la célébration de cérémonies militaires, aux défilés et aux représentations théâtrales.


16. La grotte de Hang Son Doong, Vietnam



La grotte a été découverte en 1991, mais son étude commença en 2009 seulement et les visites aux touristes ont débuté encore plus tard, il y a peu. La Grotte de Hang Son Doong est considérée comme la plus grande au monde avec une longueur de plus de neuf kilomètres. La hauteur de l’arc est telle que l’on pourrait construire un gratte-ciel de 40 étages en-dessous !

La grotte s’est formée à cause de la dilution de la roche calcaire, si bien que maintenant, son intérieur possède son propre écosystème grâce au fleuve et à sa cascade ; on y trouve des plantes uniques, des animaux, des stalactites et ce que l’on nomme les perles des cavernes : des formations de roche de calcite qui se sont développées dans le sable sous l’influence de l’eau durant des centaines d’années.

15. Le clocher du Lac de Resia, Italie





Le Lac de Resia s’est créé en 1950 après la construction de la centrale hydroélectrique près du barrage et suite à l’inondation de deux villages. À la surface du réservoir se trouve un clocher, construit au XIVe siècle. Les modifications du niveau de l’eau font que parfois, seule la partie supérieure de la tour et son clocher sont visibles. À cause des vents violents, des vagues se forment à la surface du lac, ce qui en fait un endroit idéal pour les surfeurs.

En été, on peut prendre le bateau et naviguer autour du beffroi. En hiver, avec l’arrivée du gel, les touristes peuvent aller jusqu’à la tour directement en marchant sur la glace. De plus, selon la légende, on peut toujours entendre le bruit des cloches, bien que celles-ci furent retirées de la tour avant l’inondation.


14. Les cromlechs de Callanish, Ecosse

Stonehenge est sûrement la structure de pierre la plus connue du Royaume-Uni. Cependant, les mystérieuses pierres de Callanish sur l’île de Lewis en Ecosse, représentent le plus grand monument de la culture mégalithique, selon les scientifiques. C’est un ensemble de 13 monuments et groupements de pierre, placées à la verticale, comme si elles poussaient de terre, avec une hauteur allant jusqu’à cinq mètres, formant des cercles. En dehors de ces cercles se trouvent des pierres qui rappellent la croix celte avec ses pointes imitant une boussole. Selon une légende, ces menhirs ne sont rien de plus qu’un calendrier lunaire géant. Selon une autre, un lieu ancien pour les rituels.

13. Le pont naturel du Pont d’Arc, France



Loin des rues peuplées de monde des villes du sud de la France, il existe dans le village de Pont d’Arc un pont naturel qui porte le même nom. Il est érigé au-dessus du fleuve de l’Ardèche, dont les eaux ont taillé dans la roche durant des centaines d’années un arc de cinquante mètres de haut et soixante mètres de large. Dans cette région, on se sent étrangement en paix et tranquille. En été, des compétitions de canoë sont organisées. Et près du pont se trouve le monument historique de la Grotte de Chauvet, aux peintures préhistoriques de plus de 30 000 ans.

12. Madâin Sâlih, Arabie saoudite



Comparée à la ville de Petra en Jordanie, l’enclave archéologique de Madâin Sâlih n’est pas aussi connue, bien que ce soit le monument le plus ancien d’Arabie saoudite, avec près de 2 000 ans d’ancienneté. Cette ville, érigée au rang de monument historique, compte 111 tombes taillées dans la roche, des tours, des habitations, des temples et des structures hydrauliques de l’ancienne cité nabatéenne d’Hégra, qui était jadis au cœur du commerce. Tous les édifices sont décorés de sculptures, de bas-reliefs et d’inscriptions dans la roche.


11. Lac Elton, Volgograd, Russie



La superficie de ce lac salé est incroyable : 150 km² qui en font le lac minéralisé le plus grand d’Europe. Il n’atteint pas plus de sept à dix centimètres de profondeur en été et 1m50 au printemps. C’est le point le plus important du voyage des oiseaux migrateurs comme les grues. Le lac attire les touristes en raison de son paysage salin hors du commun et pour ses propriétés curatives. Son parc naturel, qui se trouve tout autour, est le foyer de centaines d’espèces de plantes et d’animaux, dont certaines sont très rares.


10. Cathedral Gorge, Parc National de Purnululu, Australie

Le Parc national de Purnululu, classé au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, est plein de versants montagneux en grès et des lacs aux flore et faune uniques.On trouve dans ce parc un grand nombre de ravins. L’un des plus beaux, le Cathedral Gorge, est un véritable amphithéâtre naturel avec une acoustique impressionnante.

9. Le Parc du Labyrinthe de Horta, Espagne





Le « Labyrinthe de Horta » est le plus vieux jardin historique de Barcelone. Il fut créé à la fin du XVIIIe siècle comme un jardin néoclassique. Cet endroit si riche de haies, de massifs de fleurs, de tonnelles et de canaux était l’enclave idéale pour la célébration d’événements publics et culturels. Aujourd’hui, seul un nombre limité de visiteurs peut entrer chaque jour.


8. L’église de Saint Michel d’Aiguilhe, France





Dans la petite ville du Puy-en-Velay, en Auvergne, une chapelle construite en 962 domine les alentours, juchée en haut d’une falaise escarpée de 90 mètres ! Avant cela, il y avait un ancien dolmen et un sanctuaire romain, et toutes les légendes considéraient l’enclave comme un lieu sacré. L’église est unique, pas seulement à cause de son emplacement, mais aussi pour ses fresques, mosaïques et peintures, qui n’ont jamais été restaurées.

7. L’étang bleu de Biei, Japon



Ce lac bleu à Biei, Hokkaido, s’est formé après la construction d’un barrage pour contrôler l’érosion et protéger les environs des inondations. Cette couleur bleu turquoise est hors du commun. Elle est due au fonctionnement naturel des minéraux et peut varier selon les conditions météorologiques et selon l’angle de vision. Les troncs des arbres morts qui émergent à la surface de l’eau ne font qu’ajouter à ce paysage une touche de fantastique. Durant longtemps, cet endroit naturel est resté fermé aux visiteurs, il n’est accessible que depuis quelques années.


6. Le Cap Reinga et l’esprit des morts, Nouvelle-Zélande

Le Cap Reinga est situé à l’extrême nord de la péninsule Aupouri en Nouvelle-Zélande. Pas très loin du rivage, se forment de dangereuses vagues et dans la montagne, s’élève un phare qui illumine les alentours avec un flash toutes les 26 secondes. À l’est du cap, se trouve une plage totalement isolée, dont le sable est de couleur rose pâle. Les aborigènes locaux croyaient qu’après la mort, l’âme se dirigeait vers cette plage pour rendre un dernier souffle avant d’aller vers un autre monde. Cet endroit est donc considéré comme sacré et il est interdit aux visiteurs d’y manger. Arriver au cap est assez difficile, car la route passe par différents spots de sables mouvants, si bien qu’il vaut mieux s’y rendre en groupe organisé avec un guide.

5. La mosquée Tin Mal à Marrakech, Maroc

La mosquée de Tin Mal fut construite en 1156 en l’honneur du fondateur de la dynastie des Almohades, et c’est l’une des deux mosquées du Maroc ouvertes aux non musulmans. Elle a une architecture impressionnante et depuis 1995, elle fait partie du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Malgré le fait que la mosquée soit dans un village de montagne, à seulement 100 kilomètres de Marrakech, il est rare que les touristes s’aventurent jusque dans cet endroit somptueux.


4. Méroé, Soudan

Méroé est une ville antique sur l’actuel territoire du Soudan ; c’est la capitale du royaume nubien de Kush, dont les origines remontent au VIIIème siècle avant Jésus-Christ. De cet endroit, on peut voir beaucoup de pyramides où étaient enterrés les nobles, mais aussi les vestiges des murs de palais où furent couronnés les rois et aussi les bains et les temples. Malheureusement, au IIIème siècle avant J.-C., la cité était sur le déclin et il ne reste aujourd’hui que des ruines. Tout le site est classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, mais peu de gens connaissent cet endroit, seuls les monuments de l’Égypte antique sont visités.

3. Jardin de Las Pozas, Xilitla, Mexique



Las Pozas est un véritable Jardin d’Eden aux sculptures surréalistes et au paysage fantastique d’une ville abandonnée, dont le poète et sculpteur Edward James commença la réalisation entre 1960 et 1970. C’est un cocktail incroyable de bâtisses artificielles, de végétation exubérante, de fleurs tropicales, de cascades et de petits étangs, où il n’y a pas de délimitation nette, ni de formes simples ni de design achevé : littéralement, tout ce que tu y verras te touchera et t’invitera à rêver.

2. Tasos, la piscine naturelle de Giola et la plage de Saliara, Grèce



Séparée de la mer par un fin rebord de pierre, le lac de Giola forme une petite piscine naturelle d’eaux cristalines, aussi connue sous le nom de Larme d’Aphrodite ; ce site se trouve sur l’île grecque de Thasos. Selon la légende, Zeus l’a créée pour que la déesse de la beauté puisse s’y baigner. D’un côté, la piscine est couverte par une falaise rocheuse d’où l’on peut plonger. Mais il faut faire attention : la piscine n’a que trois mètres de profondeur. Un touriste qui ne connaît pas la région aura des difficultés à trouver l’endroit, mais le paysage de ce site offre un spectacle qui vaut la peine d’être cherché !

Sur la même île de Thasos, on peut profiter d’une plage à l’eau d’un bleu très clair et de sable de marbre blanc. Le mélange est tout simplement impressionnant ! Mais le chemin jusqu’à cette petite ville est plutôt difficile à trouver. Les plages sont quasiment sauvages, donc il faudra s’armer de patience et emporter des provisions, mais le voyage en vaudra la peine !

1. Elliðaey, Islande

Elliðaey est l’une des îles Vestman proches de la côte sud de l’Islande. C’est l’endroit favori pour se retrouver seul un moment et ne pas entendre les bruits des voisins, parce qu’ici, il n’y a qu’une seule maison, construite en 1953. L’île n’a pas de population permanente, mais les touristes arrivent ici pour pêcher, pour chasser le macareux atlantique ou pour profiter du sauna de la maison.

Bonus : La véritable Atlantide

Pendant près de deux millénaires, les chercheurs ont enquêté sur la légendaire île de l’Atlantide, disparue sous les eaux de l’océan depuis plus de 9 000 ans. Les scientifiques chiffrent à cinquante le nombre d’endroits où elle pourrait être. C’est pour cette raison que tu ne trouveras jamais d’informations sur la localisation exacte de l’île légendaire dans les guides touristiques, mais dès que nous saurons où elle se trouve, nous te le dirons !


Photo de couverture nonciclopedia

Laisser un commentaire